top of page

Réussir votre recherche qualitative, les étapes à suivre

Dernière mise à jour : 18 juil. 2022

La recherche s’inscrit dans des préoccupations, des approches, des théories et des méthodes.

Par Lefabson Sully, étudiant en Sociologie à l'Université de Montréal


Résumé des différentes étapes en se basant sur Outsiders un ouvrage révolutionnaire de Howard Becker dans la sociologie de la déviance. Dans cet ouvrage, Becker cherche à comprendre la culture de certains groupes sous-culturels (Musiciens et Danseurs) et contre-culturels (Fumeurs de marijuana).

La recherche qualitative en sociologie permet au chercheur de répondre aux questions de type : comment, d’analyser, d’interpréter et d’expliquer un phénomène social, découpé à l’aide d’outils sociologiques. Pour mener à bien sa mission, le chercheur doit s’inscrire dans une démarche méthodologique soutenue avant de procéder aux interprétations. C’est pourquoi Masson (1996) donne quelques caractéristiques de la recherche qualitative : « Elle utilise des méthodologies d’analyse et de compréhension qui prennent en compte la complexité du phénomène, le détail et le contexte. » En lien avec ces différentes caractéristiques, des sociologues comme Howard Becker arrivent à révolutionner la façon de voir certains phénomènes sociaux. Outsider qui est le nom d’un ouvrage de Becker est considéré comme novateur, à l’époque de sa parution, pour la sociologie de la déviance. En quoi sa recherche s’inscrit-elle dans les préoccupations, les approches, les théories et les méthodes de la recherche qualitative.


Recherche qualitative


Les préoccupations et les approches

Toute recherche qualitative doit commencer avec des préoccupations. La recherche qualitative débute avec des croyances, une vision du monde, une possible focale théorique et un programme de recherche d’investigation des problèmes sociaux ou humains à partir des significations d’individus ou de groupes. » (Creswell 2007) Les préoccupations ne sont pas uniformes, il peut s’agir d’une préoccupation personnelle, d’un phénomène ou d’un travail qui tient à cœur le chercheur. Cela peut provenir de l’intérêt du chercheur relatif à sa carrière professionnelle. Enfin, le chercheur peut être préoccupé par un souci de faire avancer la science ou d’explorer un angle mort comme c’était le cas de Becker qui voulait aller en profondeur et comprendre mieux, ou dans une autre dimension le phénomène de la déviance. En tout cas, le choix du chercheur doit se reposer sur un fait ou une décision assez pertinente qui pourra lui servir de base de motivation. Les préoccupations étant bien définies permettront au chercheur de s’orienter soit vers un paradigme positiviste ou interprétatif comme dans le cas de Becker qui en tenant compte de la réalité multiple des groupes (musiciens et fumeurs de marijuana) a pu replacer la déviance dans son contexte. Après les préoccupations, viennent ensuite les approches, elles sont multiples en recherche qualitative. Il existe la phénoménologie qui s’intéresse aux vécus ou représentations sociales, l’ethnographie qui s’intéresse aux processus culturels et l’interactionnisme symbolique, le point fort de l’école de Chicago qui vise à « comprendre un contexte particulier dans lequel les acteurs interagissent et l’influence que ce contexte a sur leurs actions. » L’interactionnisme symbolique s’intéresse aux interactions de plusieurs groupes ou sous-groupes, elle a été priorisée par Becker afin de mieux comprendre la réalité des groupes culturels face aux sous-groupes contre-culturels.


Les Théories et les méthodes

La prochaine étape de la recherche qualitative consiste à trouver les théories appropriées. La théorie est paradigmatique et le but de la recherche ce n’est pas d’affirmer ou d’infirmer le savoir du chercheur. La théorie est l’élément éclaireur qui permet au chercheur de faire le découpage et le cadrage de la réalité de façon scientifique. Elle est essentielle en contexte positiviste et en contexte interprétatif, comme c’était le cas de Becker dans Outsiders, où elle sert à filtrer, organiser et encadrer l’analyse; elle guide les observations et elle illustre les résultats. La méthode pour sa part, est la façon que le chercheur va conduire la recherche. Elle englobe les techniques de cueillette de données qui sont aussi multiples telles que l’analyse documentaire, les entrevues, l’observation (parfois observation participante). Ces deux dernières ont été priorisées par Becker dans le cadre de son étude.


En résumé

Enfin, la recherche qualitative permet de comprendre et d’expliquer des phénomènes sociaux, les représentations sociales, les rapports entre les groupes et les processus culturels. Comme Becker, il revient toujours au chercheur d’adopter des approches appropriées selon ses préoccupations et d’appliquer les théories et les méthodes pertinentes pour cueillir les données et les interpréter de façon scientifique. Toutefois, la scientificité ne dépend pas toujours de l’objectivité. Je dirais que la scientificité et l’objectivité sont tributaires de la rigueur intellectuelle du chercheur et de son niveau de réflexivité.


Je suis un passionné de la recherche et j'ai réussi presque tous mes cours de méthodologie avec A+ a l'UdeM. Si vous avez besoin du tutorat pour un travail académique en recherche qualitative et quantitative, vous pouvez m'écrire, prendre un rendez-vous ou m'appeler.

lefabson.sully@umontreal.ca






À propos de moi

20210626_153904.jpg

Sur mon site officiel je vous propose un blogue et un podcast où je traite des sujets en lien avec la foi chrétienne, la culture, la société, les relations ethniques et la sociologie des religions. 

Vous trouverez aussi les annonces et nouvelles sur mes différents projets. 

Abonnez-vous et restez à l'affut. 

#ActedeFoi

Posts Archive

Gardez vos amis prêt de vous 
& Mes messages plus près.

Merci de le soumettre 

Prayer (2).png

- 50 %

Avec un abonnement

bottom of page